La vallée aux loups

Entrez dans un monde où la nuit domine, et où votre esprit sauvage s'exprime! Les loups se réunissent ici, entrerez-vous dans la meute?
 
AccueilPortailRechercherS'enregistrerConnexion
Remplissez vos fiches de loups pour commencer l'aventure des RPG! ICI
Les fables des loups Loup211 Bravo aux Ellavs, la meute dominante du mois de Décembre!Les fables des loups Loup2_11
licitations aux nouvelles louves alpha Luna et Okimisan !!

Allez voir la vidéo officielle de la vallée sur le portail!Les fables des loups Sans_t12


Partagez
 

 Les fables des loups

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
La louve blanche
Loup alpha des Angatons
Loup alpha des Angatons
La louve blanche

Messages : 912
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 22
Localisation : Dans les Montagnes

Personnage loup
Nom de loup:: Neïja
Les fables des loups Empty
MessageSujet: Les fables des loups   Les fables des loups EmptyDim 9 Juin - 19:34

Je sais, ce n'est pas un livre, mais je voulais aussi vous parler des fables connues sur les loups.
Même si la plupart du temps les loups sont décrit dans les histoires comme des bêtes cruelles, il y a quelques fables qui font exceptions...

LE LOUP, LA MERE ET L'ENFANT

           Ce Loup me remet en mémoire
Un de ses compagnons qui fut encor mieux pris
           Il y périt; voici l’histoire.
Un Villageois avait à l’écart son logis.
Messer Loup attendait chape-chute à la porte.
"Il avait vu sortir gibier de toute sorte
           Veaux de lait, Agneaux et Brebis,
Régiments de Dindons, enfin bonne provende .
Le Larron commençait pourtant à s’ennuyer.
           Il entend un Enfant crier.
           La Mère aussitôt le gourmande,
           Le menace, s’il ne se tait,
De le donner au Loup. L’Animal se tient prêt,
Remerciant les Dieux d’une telle aventure,
Quand la Mère, apaisant sa chère Géniture,
Lui dit : Ne criez point; s’il vient, nous le tuerons.
Qu’est ceci? s’écria le mangeur de Moutons.
Dire d’un, puis d’un autre? Est-ce ainsi que l’on traite
Les gens faits comme moi? Me prend-on pour un sot?
           Que quelque jour ce beau Marmot
           Vienne au bois cueillir la noisette!
Comme il disait ces mots, on sort de la maison.
Un Chien de cour l’arrête. Epieux et fourches-fières
            L’ajustent de toutes manières.
Que veniez-vous chercher en ce lieu? lui dit-on.
            Aussitôt il conta l’affaire.
            Merci de moi, lui dit la Mère,
Tu mangeras mon Fils! L’ai-je fait à dessein
            Qu’il assouvisse un jour ta faim?
            On assomma la pauvre Bête.
Un Manant lui coupa le pied droit et la tête
Le Seigneur du village à sa porte les mit,
Et ce dicton picard à l’entour fut écrit
             Biaux chires Leups, n ‘écoutez mie
             Mère tenchent chen fieux qui crie.
(Beaux sires loups, n'écoutez pas
une mère tançant son fils qui crie.)

LE LOUP, LA CHEVRE ET LE CHEVREAU

La bique allant remplir sa traînante mamelle,
           Et paître l'herbe nouvelle,
           Ferma sa porte au loquet,
           Non sans dire à son biquet:
           «Gardez-vous, sur votre vie,
           D'ouvrir que l'on ne vous die,
           Pour enseigne et mot du guet :
           «Foin du loup et de sa race!"»
           Comme elle disait ces mots,
           Le loup de fortune passe;
           Il les recueille à propos,
           Et les garde en sa mémoire.
           La bique, comme on peut croire,
           N'avait pas vu le glouton.
Dès qu'il la voit partie, il contrefait son ton,
           Et d'une voix papelarde
Il demande qu'on ouvre en disant: « Foin du loup!»
           Et croyant entrer tout d'un coup.
Le biquet soupçonneux par la fente regarde:
«Montrez-moi patte blanche, ou je n'ouvrirai point,»
S'écria-t-il d'abord. (Patte blanche est un point
Chez les loups, comme on sait, rarement en usage.)
Celui-ci, fort surpris d'entendre ce langage,
Comme il était venu s'en retourna chez soi.
Où serait le biquet s'il eût ajouté foi
           Au mot du guet, que de fortune
           Notre loup avait entendu?

           Deux sûretés valent mieux qu'une,
Et le trop en cela ne fut jamais perdu.

LE LOUP ET L'AGNEAU

Un agneau se désaltérait
Dans le courant d'une onde pure.
Un loup survient à jeun, qui cherchait aventure,
Et que la faim en ces lieux attirait.
" Qui te rend si hardi de troubler mon breuvage ?
Dit cet animal plein de rage :
Tu seras châtié de ta témérité.
Sire, répond l'Agneau, que Votre Majesté
Ne se mette pas en colère ;
Mais plutôt qu'elle considère
Que je me vas désaltérant
Dans le courant,
Plus de vingt pas au-dessous d'Elle ;
Et que par conséquent, en aucune façon,
Je ne puis troubler sa boisson.
- Tu la troubles, reprit cette bête cruelle ;
Et je sais que de moi tu médis l'an passé.
- Comment l'aurais-je fait si je n'étais pas né ?
Reprit l'agneau ; je tète encor ma mère.
- Si ce n'est toi, c'est donc ton frère.
- Je n'en ai point.
- C'est donc quelqu'un des tiens ;
Car vous ne m'épargnez guère,
Vous, vos bergers, et vos chiens.
On me l'a dit : il faut que je me venge. "
Là-dessus, au fond des forêts
Le loup l'emporte, et puis le mange,
Sans autre forme de procès.

LE LOUP ET LE CHIEN

Un loup n'avait que les os et la peau,
Tant les chiens faisaient bonne garde.
Ce loup rencontre un dogue aussi puissant que beau,
Gras, poli, qui s'était fourvoyé par mégarde.
L'attaquer, le mettre en quartiers,
Sir loup l'eût fait volontiers ;
Mais il fallait livrer bataille,
Et le mâtin était de taille
A se défendre hardiment.
Le loup donc l'aborde humblement,
Entre en propos, et lui fait compliment
Sur son embonpoint, qu'il admire.
" Il ne tiendra qu'à vous beau sire,
D'être aussi gras que moi, lui repartit le chien.
Quittez les bois, vous ferez bien :
Vos pareils y sont misérables,
Cancres, hères, et pauvres diables,
Dont la condition est de mourir de faim.
Car quoi ? rien d'assuré ; point de franche lippée ;
Tout à la pointe de l'épée.
Suivez-moi : vous aurez un bien meilleur destin. "
Le loup reprit : " Que me faudra-t-il faire ?
- Presque rien, dit le chien : donner la chasse aux gens
Portants bâtons, et mendiants ;
Flatter ceux du logis, à son maître complaire :
Moyennant quoi votre salaire
Sera force reliefs de toutes les façons,
Os de poulets, os de pigeons,
Sans parler de mainte caresse. "
Le loup déjà se forge une félicité
Qui le fait pleurer de tendresse.
Chemin faisant, il vit le col du chien pelé.
" Qu'est-ce là ? lui dit-il. - Rien. - Quoi ? rien ? - Peu de chose.
- Mais encor ? - Le collier dont je suis attaché
De ce que vous voyez est peut-être la cause.
- Attaché ? dit le loup : vous ne courez donc pas
Où vous voulez ? - Pas toujours ; mais qu'importe ?
Il importe si bien, que de tous vos repas
Je ne veux en aucune sorte,
Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor. "
Cela dit, maître loup s'enfuit, et court encor.

Si vous en avez d'autre, n'hésitez pas!


Dernière édition par La louve blanche le Dim 1 Sep - 20:44, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
https://vallee-aux-loups.forumactif.org
Luna Louve
Loup alpha des Térofs
Loup alpha des Térofs
Luna Louve

Messages : 306
Date d'inscription : 25/05/2013
Age : 20
Localisation : Dans la forêt.

Personnage loup
Nom de loup:: Jul
Les fables des loups Empty
MessageSujet: Re: Les fables des loups   Les fables des loups EmptyLun 10 Juin - 17:50

J'ai appris par coeur le loup et l'agneau un jour!! Smile
Je crois que tu as un problème avec les "encore" tu ne mets pas le "e" à la fin! Smile ^^


_Luna Louve, un loup bien différent des autres....
Les fables des loups Sans_t11

Signa officiel des Térofs:
 
Revenir en haut Aller en bas
La louve blanche
Loup alpha des Angatons
Loup alpha des Angatons
La louve blanche

Messages : 912
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 22
Localisation : Dans les Montagnes

Personnage loup
Nom de loup:: Neïja
Les fables des loups Empty
MessageSujet: Re: Les fables des loups   Les fables des loups EmptyLun 10 Juin - 19:44

J'ai jamais aimé apprendre les poésies :p (enfin j'ai jamais aimé réviser du tout...)
En fait c'est du copier/coller des fables, et vu qu'elles sont un peu vieilles l'orthographe n'est pas tout à fait la même, d'où les "encor" sans "e" ^^.
Revenir en haut Aller en bas
https://vallee-aux-loups.forumactif.org
Houschka
Apprenti-chasseur
Houschka

Messages : 73
Date d'inscription : 01/09/2013
Localisation : Dans sa tanière
Les fables des loups Empty
MessageSujet: Re: Les fables des loups   Les fables des loups EmptyDim 1 Sep - 19:58

Je pense que les enfants devraient tous avoir lu quelques fables, elles expliquent des petites choses de la vie sous forme d'animaux. C'est facilement compréhensible et c'est tout à fait vrai! Il faut juste les déchiffrer (ce qui n'est pas travail compliqué).
J'aimerais réussir à écrire de telles choses!
Tu n'as pas mis celle du chaperon rouge par contre!
Voici le texte intégrale, si vous n'avez pas envie de lire, tant pis pour vous!
"Il était une fois une petite fille de Village, la plus jolie qu'on eût su voir ; sa mère en était folle, et sa mère-grand plus folle encore. Cette bonne femme lui fit faire un petit chaperon rouge, qui lui seyait si bien, que partout on l'appelait le Petit Chaperon rouge.
Un jour sa mère ayant cuit et fait des galettes, lui dit :
Va voir comme se porte ta mère-grand, car on m'a dit qu'elle était malade, porte-lui une galette et ce petit pot de beurre. Le Petit Chaperon rouge partit aussitôt pour aller chez sa mère-grand, qui demeurait dans un autre Village. En passant dans un bois elle rencontra compère le Loup, qui eut bien envie de la manger ; mais il n'osa, à cause de quelques Bûcherons qui étaient dans la Forêt. Il lui demanda où elle allait ; la pauvre enfant, qui ne savait pas qu'il est dangereux de s'arrêter à écouter un Loup, lui dit : Je vais voir ma Mère-grand, et lui porter une galette avec un petit pot de beurre que ma Mère lui envoie.
Demeure-t-elle bien loin ? lui dit le Loup. Oh ! oui, dit le Petit Chaperon rouge, c'est par-delà le moulin que vous voyez tout là-bas, là-bas, à la première maison du Village. Eh bien, dit le Loup, je veux l'aller voir aussi ; je m'y en vais par ce chemin ici, et toi par ce chemin-là, et nous verrons qui plus tôt y sera. Le Loup se mit à courir de toute sa force par le chemin qui était le plus court, et la petite fille s'en alla par le chemin le plus long, s'amusant à cueillir des noisettes, à courir après des papillons, et à faire des bouquets des petites fleurs qu'elle rencontrait.
Le Loup ne fut pas longtemps à arriver à la maison de la Mère-grand ; il heurte : Toc, toc. Qui est là ? C'est votre fille le Petit Chaperon rouge (dit le Loup, en contrefaisant sa voix) qui vous apporte une galette et un petit pot de beurre que ma Mère vous envoie. La bonne Mère grand, qui était dans son lit à cause qu'elle se trouvait un peu mal, lui cria : Tire la chevillette, la bobinette cherra.
Le Loup tira la chevillette et la porte s'ouvrit. Il se jeta sur la bonne femme, et la dévora en moins de rien ; car il y avait plus de trois jours qu'il n'avait mangé. Ensuite il ferma la porte, et s'alla coucher dans le lit de la Mère grand, en attendant le Petit Chaperon rouge, qui quelque temps après vint heurter à la porte. Toc, toc. Qui est là ?
Le Petit Chaperon rouge, qui entendit la grosse voix du Loup eut peur d'abord, mais croyant que sa Mère-grand était enrhumée, répondit : C'est votre fille le Petit Chaperon rouge, qui vous apporte une galette et un petit pot de beurre que ma Mère vous envoie. Le Loup lui cria en adoucissant un peu sa voix : Tire la chevillette, la bobinette cherra. Le Petit Chaperon rouge tira la chevillette, et la porte s'ouvrit. Le Loup, la voyant entrer lui dit en se cachant dans le lit sous la couverture : Mets la galette et le petit pot de beurre sur la huche, et viens te coucher avec moi. Le Petit Chaperon rouge se déshabille, et va se mettre dans le lit, où elle fut bien étonnée de voir comment sa Mère-grand était faite en son déshabillé. Elle lui dit : Ma mère-grand, que vous avez de grands bras ? C'est pour mieux t'embrasser, ma fille. Ma mère-grand, que vous avez de grandes jambes ? C'est pour mieux courir, mon enfant. Ma mère-grand, que vous avez de grandes oreilles ? C'est pour mieux écouter, mon enfant. Ma mère-grand, que vous avez de grands yeux ? C'est pour mieux voir, mon enfant. Ma mère-grand, que vous avez de grandes dents ? C'est pour te manger. Et en disant ces mots, ce méchant Loup se jeta sur le Petit Chaperon rouge, et la mangea."

MORALITÉ
On voit ici que de jeunes enfants, Surtout de jeunes filles Belles, bien faites, et gentilles, Font très mal d'écouter toute sorte de gens, Et que ce n'est pas chose étrange, S'il en est tant que le Loup mange.
Je dis le Loup, car tous les Loups ne sont pas de la même sorte ; Il en est d'une humeur accorte, Sans bruit, sans fiel et sans courroux, Qui privés, complaisants et doux, Suivent les jeunes Demoiselles jusque dans les maisons, jusque dans les ruelles ; Mais hélas ! qui ne sait que ces loups doucereux, De tous les loups sont les plus dangereux.


La morale est tellement bien faite!


Les fables des loups Fond_211
Revenir en haut Aller en bas
La louve blanche
Loup alpha des Angatons
Loup alpha des Angatons
La louve blanche

Messages : 912
Date d'inscription : 16/05/2013
Age : 22
Localisation : Dans les Montagnes

Personnage loup
Nom de loup:: Neïja
Les fables des loups Empty
MessageSujet: Re: Les fables des loups   Les fables des loups EmptyDim 1 Sep - 20:45

Merci beaucoup d'avoir rajouté ce texte!
Je l'ai vu en cours de français cette année, jusqu'à la je ne connaissais pas la vraie version de Charles Perrault.
Revenir en haut Aller en bas
https://vallee-aux-loups.forumactif.org
Okimisan
Loup alpha des Ellavs
Loup alpha des Ellavs
Okimisan

Messages : 725
Date d'inscription : 24/05/2013
Age : 22
Localisation : dans les plaines arides

Personnage loup
Nom de loup:: Fang
Les fables des loups Empty
MessageSujet: Re: Les fables des loups   Les fables des loups EmptyMar 25 Fév - 12:45

cette fable est toujours aussi touchante ! Ma grand mère me la racontait souvent, quand j'étais petite ^^" et la moral est super bien faite ! Je m'en souvenais pas !


Les fables des loups Bannia11
Revenir en haut Aller en bas
http://revy.skyrock.com/
Contenu sponsorisé



Les fables des loups Empty
MessageSujet: Re: Les fables des loups   Les fables des loups Empty

Revenir en haut Aller en bas
 

Les fables des loups

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
La vallée aux loups :: 
Les blablas des Loups.
 :: Les livres des loups
-